Comment fixer un spot sur une boite DCL ?

La norme NF C 15-100 qui régit les installations électriques en France nécessite des dispositifs de connexion de luminaires (DCL). La boîte DCL est donc soumise à des réglementations strictes. Faisons le point pour tout savoir sur cette boîte d’installation particulière… Comment installer un boîtier DCL ? Où le mettre ? Y a-t-il des exemptions spéciales ?

La réglementation spécifique à l’éclairage.

Dans une maison, chaque pièce, pièce ou dégagement doit comporter au moins un point d’alimentation en lumière. Ce point d’éclairage peut être réalisé au plafond, en applique murale, au sol ou via une prise de courant contrôlée. Toutefois, dans les pièces principales, ce point lumineux doit nécessairement être installé au plafond à moins qu’il n’y ait une impossibilité technique d’encastrement dans le cadre d’une rénovation. Dans les toilettes et la salle de bain, l’utilisation d’une prise d’éclairage contrôlée est interdite. Enfin, il est mentionné que toute alimentation d’un point d’éclairage réalisé en encastré doit être terminée par un boîtier de connexion équipé d’une base DCL.

A lire en complément : Quel revêtement pour escalier intérieur ?

Le boîtier de connexion DCL.

La boîte de raccordement DCL est une boîte d’encastrement que l’on retrouve dans le format étanche RT2012, plâtre, maçonnerie… Il est donc encastré et fixé comme un boîtier encastré standard. Dans un plafond Placo, la boîte sera fixée avec des griffes qui seront serrées par vissage sur les côtés de la boîte. Et vous devrez le sceller avec de la colle ou du plâtre dans le cadre d’un plafond en maçonnerie. Ces appareils sont conçus pour une charge maximale de 25 kg avec une fixation de charge.

A découvrir également : Etagère en palette : des idées de design à ne pas rater !

Le boîtier encastré spécial DCL. Pour sécuriser la charge, vous devez compléter la fixation avec un dispositif de fixation. Il s’agit d’un fil métallique avec un dispositif de verrouillage. Il vous permettra de suspendre solidement le DCL au cadre.

La base DCL. Ce boîtier d’installation est recouvert d’une base DCL. D’un côté de la base, des bornes automatiques seront utilisées pour connecter les fils électriques. De l’autre côté, vous trouverez l’emplacement de la prise DCL ou de la prise DCL pour installer une ampoule ou un luminaire. Le boîtier DCL est donc utilisé à des fins de sécurité afin de ne pas avoir un accès direct aux connexions.

Il existe également des boîtiers DCL pour une installation murale. Il ne sera composé que du boîtier encastré et de la base DCL. En effet, il n’est pas nécessaire de disposer de tous les accessoires pour sécuriser la charge puisque le montage est mural… Ces boîtiers muraux existent également en petit diamètre pour être plus discrets.

Doit-on installer un boîtier DCL ?

Comme expliqué ci-dessus, le boîtier DCL sécurise l’installation électrique au niveau des points lumineux. Donc oui, c’est obligatoire ! D’autre part, il existe des dérogations… Dans quels cas le boîtier de connexion n’est-il pas obligatoire ?

— Lorsqu’il est impossible de renfoncer le boîtier de connexion… Il faudra ensuite installer le luminaire avant le passage du Consuel. Ou bien, il faudra installer une prise ou une boîte de jonction permettant les tests et tests de l’installation électrique. — Lorsque l’éclairage est fourni en apparence. Ici aussi, il faudra pour prévoir l’installation du luminaire, d’une boîte de jonction ou d’une prise non fixée avant la livraison de l’installation. — Lorsque la conception du luminaire ou de son alimentation ne permet pas d’installer un boîtier DCL. Par exemple, si vous envisagez d’installer des projecteurs encastrés, il ne sera pas possible d’installer un boîtier DCL.

ARTICLES LIÉS