Quelle autorisation pour une piscine hors sol ?

Pour profiter et embellir votre jardin, vous êtes en train de réaliser le beau projet d’installation ou de construction d’une piscine ? Piscine creusée, abritée ou hors sol, plusieurs options s’offrent à vous. Cependant, avant de sauter dans le bain profond, il est préférable de vérifier si une déclaration préalable de travail est nécessaire. Ce dernier dépend essentiellement de la taille de votre pool.

A lire également : Qui doit signer la déclaration d'achèvement des travaux ?

Dans quels cas une déclaration préalable est-elle obligatoire pour votre piscine ?

Si vous souhaitez construire une piscine creusée d’une superficie comprise entre 10 m² et 100 m², une déclaration préalable de travaux doit être déposée auprès de la mairie.

A lire également : Quelle distance entre maison et piscine ?

Pour une piscine hors sol, vous êtes également concerné par la déclaration de travail si :

  • la zone de contrôle est supérieure à 20 m²,
  • la hauteur des vérifications dépasse 1 mètre,
  • checkelle est située à moins de 3 mètres des limites de votre terrain,
  • vérifier que l’installation est en place pendant plus de 3 mois par an

Si la piscine est semi-enterré :

  • la hauteur de la vérification ne doit pas dépasser 0,60 m du sol.

Le local technique doit faire moins de 20 m² au sol.

Vous souhaitez ajouter un abri de piscine pour parfaire votre construction ? Jusqu’à 1,80 m de haut, faites une déclaration préalable de travail !

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune car il peut y avoir d’autres règles spécifiques liées à l’emplacement de votre maison, telles que le PLU, un site classé, les spécifications de votre lotissement, etc.

N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les règles et règlements en vigueur :

  • Consultez le plan urbain local de votre municipalité et le règlement national de planification. Il s’agit de règles qui s’appliquent à votre terrain, telles que les servitudes, les distances à respecter par rapport aux limites de la propriété, aux routes, etc.
  • Consultez les règlements municipaux concernant les piscines. Ces contraintes supplémentaires peuvent vous imposer la couleur de la doublure, le matériau à utiliser, etc.
  • cochez si vous habitez dans un lotissement ou dans un condominium, ils peuvent présenter des caractéristiques spécifiques concernant la construction de votre piscine.
  • Vérifier Et surtout, n’oubliez pas que vous devez déclarer votre piscine aux taxes, dans les 3 mois suivant la fin du chantier. C’est pour la simple et bonne raison que posséder une piscine implique un recalcul du montant de vos taxes : la taxe d’habitation et la taxe foncière pourront en effet être révisées à la hausse, sans parler de la taxe de développement entrée en vigueur en 2012.

La déclaration préalable de travail est un processus administratif un peu fastidieux mais moins fastidieux que l’obtention d’un permis de construire. Les documents à fournir sont réduits et permettent ainsi d’apporter facilement des améliorations à votre terrain.

Bon à savoir

La déclaration de travaux ou la déclaration préalable concerne tous les travaux de développement et de construction d’un terrain ou d’un logement. Il n’est donc pas spécifique au pool et à ses dépendances, mais peut être nécessaire et nécessaire sous certaines conditions.

Dans quels cas le permis de construire est-il nécessaire pour une piscine ?

Il est obligatoire pour les piscines creusées qui répondent aux critères suivants :

  • zone de contrôle supérieure à 100 m²,
  • Checkpool avec abri de plus de 1,80 mètre,
  • vérifier la piscine intérieure de plus de 20 m²,
  • vérifier la piscine intérieure de plus de 20 m²,

Un permis de construire est requis si votre projet d’abri :

  • la vérification couvre une piscine d’une surface supérieure à 20 m²,
  • Vérifiez une hauteur de plus de 1,80 mètre et couvre une piscine d’une superficie de plus de 10 m².

Votre local technique a une superficie de plus de 20 m² ? Dans ce cas, un permis de construire doit également être déposé auprès de la mairie.

Déclaration préalable de travail, mode d’emploi

Vous devez remplir le formulaire Cerfa n° 13703*06, initialement établi sous le numéro 13703*1 par le décret du 10 février 2011. Il est disponible à la mairie et peut être téléchargé sur le site www.service-public.fr. Cette estampe ne remplace pas le formulaire Cerfa n° 13404-01 intitulé « Déclaration préalable à la réalisation de constructions, d’ouvrages, d’installations et d’installations non soumis à un permis incluant ou non des démolitions ». Vous avez la possibilité de remplir l’un ou l’autre de votre choix : le mieux est de demander à votre mairie lequel des deux est le mieux adapté à votre situation !

Une fois votre dossier complété, vous devez joindre les documents suivants :

  • vérifier un plan de site,
  • vérifier si vous construisez un abri ou un local technique : un plan de construction avec les côtes,
  • vérifier si vous construisez une piscine creusée : un plan de coupe spécifiant l’emplacement de la construction par rapport au profil du terrain,
  • vérifier un diagramme ou une photo du terrain,
  • vérifier une image de l’environnement,
  • regardez une photo du environnement distant.

Attention !

Chacun de ses documents doit être fourni en trois exemplaires (voire plus selon les spécificités du service d’instructeur de votre municipalité).

Vous devez ensuite envoyer l’intégralité de votre dossier par inscription avec avis de réception ou le déposer à la mairie de la municipalité dans laquelle vos travaux seront effectués. Vous recevrez un reçu et un numéro d’enregistrement. Le reçu précise la date à partir de laquelle, en l’absence de réponse, les travaux peuvent être entrepris.

Les services de planification de la mairie examineront ensuite votre dossier dans un délai d’un mois. La mairie vous informe de sa décision – favorable ou non – par lettre recommandée avec avis de réception. Si votre demande est refusée ? Vous pouvez demander à la mairie de revoir sa position dans les 2 mois suivant la notification du refus.

Sachez que sans réponse écrite officielle de la mairie, vous bénéficiez d’une décision implicite appelée « non-opposition » : vous pouvez alors considérer que la mairie ne s’oppose pas à votre projet de travail. Mais la non-opposition de la mairie ne signifie pas que vous pouvez commencer à travailler tout de suite. Il est en effet nécessaire de s’assurer qu’aucun recours n’a été exercé contre votre projet !

Car même si vous avez reçu l’accord de la mairie pour votre projet, il est toujours possible qu’un voisin s’oppose à vos travaux futurs. En effet, le « droit des tiers » peut être invoqué si ce voisin estime que la construction de votre piscine constitue un abus de droit ou un désordre anormal du quartier.

Vos voisins peuvent exercer ce droit de recours pendant deux mois à compter de la mise en place d’un panel de réglementation sur votre propriété.

Pour tout savoir sur le recours de tiers, suivez le lien 😉

Bon à savoir

Il peut arriver que le délai d’examen du dossier de pré-déclaration d’un mois soit augmenté. Dans quel état ? Si vous effectuez des travaux sur un site protégé ou classé, le maire vous avertira, dans le mois suivant votre demande, que l’enquête sur votre dossier prendra plus de temps. De même, s’il manque des documents dans votre dossier, son examen ne pourra pas commencer tant qu’il n’est pas terminé. Vous en serez également informé avant l’expiration de la période d’un mois.

De combien de temps disposez-vous pour effectuer votre travail ?

Votre déclaration préalable est valable 2 ans, c’est-à-dire que votre piscine doit être construite dans les deux ans suivant la notification ou la non-opposition de la mairie. Vous avez la possibilité d’interrompre le travail, mais pas plus d’un an.

La demande de prorogation du délai doit être établie en 2 exemplaires et doit être envoyée par inscription avec avis de réception ou déposée auprès de la mairie au moins 2 mois avant l’expiration de la période de validité.

Dans les 3 mois suivant l’achèvement de les travaux, vous devez remettre à votre mairie une déclaration d’achèvement des travaux. Il s’agit du formulaire Cerfa n° 13408*04.

Encore une fois, vous devez remplir le formulaire en trois exemplaires.

La mairie peut vérifier la conformité de la réalisation de la piscine avec la description du projet pour les 3 prochains mois.

Pensez également au fait qu’une piscine creusée nécessite un dispositif de sécurité pour protéger les jeunes enfants de la noyade, dès que la piscine est mise à l’eau.

Dans quels cas la déclaration de travail n’est-elle pas nécessaire ?

Si vous souhaitez installer une piscine hors sol, vous n’avez pas de déclaration de travail à remplir. Vous êtes exempté de tout processus administratif si votre pool répond aux caractéristiques suivantes :

  • la hauteur du mur de checkla est inférieure à 1 mètre,
  • la surface de checkits est inférieure à 10 m²,
  • La distance de vérification par rapport à la ligne de propriété est d’au moins 3 mètres.

Piscine non déclarée : faites attention à Commandes !

Réaliser une piscine entraîne des coûts, déclarer qu’elle entraîne des coûts supplémentaires en termes de fiscalité… certains sont tentés d’ « omettre » la déclaration de leur belle piscine privée. Non seulement la déclaration de votre piscine est une obligation, mais elle peut vous coûter encore plus cher si vous cherchez à frauder : une amende pouvant aller jusqu’à 300 000 euros, voire une peine de 6 mois de prison en cas de récidive.

Les différents types d’infractions et d’infractions :

  • vérifier si vous n’avez pas respecté les éléments décrits dans la déclaration préalable de travail,
  • vérifiez si vous n’avez pas fait la demande préalable de travail auprès de votre mairie,
  • vérifiez si vous effectuez le travail sur votre piscine lorsqu’elle a été refusée.

Selon l’article L 480- 2 du code de l’urbanisme, le maire a le pouvoir d’arrêter les travaux en attendant que le tribunal se prononce sur votre « sort » et qu’il puisse saisir le matériel présent sur le site. La cour sanction peut vous obliger à démolir votre étang et à remettre le plancher dans son état d’origine.

Vous vous demandez toujours comment les autorités peuvent se connaître elles-mêmes ? … Pour traquer les propriétaires de piscine frauduleux, tous les moyens sont bons ! Il s’agit souvent de contrôles aériens avec survol de périmètres ciblés ou de contrôles par satellite. Ces méthodes sont formidables en termes d’efficacité. Dès que les autorités constatent par vue aérienne que votre jardin est enrichi d’un joli petit carré bleu alors qu’aucune piscine n’y a été déclarée, elles transmettent automatiquement ces informations aux autorités fiscales. Vous serez alors rapidement contacté pour un ajustement fiscal.

Bon à savoir

Il y a quelques années, le maire d’une ville de l’État de New York a utilisé Google Earth pour constater qu’environ 250 piscines n’avaient pas été déclarées dans sa ville !

ARTICLES LIÉS