Où placer la poubelle dans la cuisine ?

Si vous pensez à l’aménagement de votre cuisine, lisez attentivement cet article. Il contient des informations que même de nombreux cuisinistes professionnels traitent (hélas !) souvent avec légèreté. Alors avant de vous rendre compte trop tard que vous avez oublié de prendre en compte tel ou tel aspect, réfléchissez bien à ces 4 grands principes pour une cuisine vraiment ergonomique.

Et si vous avez déjà fait votre cuisine et que vous faites quelques erreurs, pas de panique, vous trouverez également des solutions pour rectifier le tir !

A voir aussi : Quels sont les bois imputrescible ?

Comme j’aime parler de ce que j’ai vécu personnellement, je vais illustrer cet article avec ma propre cuisine (succès et erreurs).

A lire aussi : Comment aplanir la terre ?

1/ Le plan de travail : 3 fonctions, 3 plans.

Cette cuisine jouet pour enfants vendue sur le site des magasins « U » dispose de tout le confort moderne : réfrigérateur combiné avec distributeur d’eau douce, cuisinière à gaz, micro-ondes, évier et machine à laver. Il correspond à ce qui est le plus les fabricants de cuisines vous parleront encore aujourd’hui : le célèbre concept du « triangle des affaires » des années 50 : stockage/lavage/cuisine. Un ou deux détails supplémentaires du XXIe siècle :

  • le téléphone en haut à droite, pour une cuisine hyper-connectée (à taaable !)
  • et l’enfant qui n’est pas une petite fille en rose. (J’aime ça !)

Mais ce triangle oublie l’activité principale de la cuisine, et c’est certainement la raison pour laquelle l’enfant se retrouve à cuisiner… par terre ! #ZEROPLANDETRAVAIL.

l’image ci-dessus, la photo centrale représente cette jolie femme au foyer des années 50, forcée d’éplucher ses courgettes au-dessus… rien. Sur

La photo de gauche est une photo récente tirée du site Schmidt Cuisines, qui présente fièrement le concept du triangle d’affaires comme LE concept à retenir lors de la conception de votre cuisine.

Heureusement, certains cuisiniers commencent à se rendre compte qu’il est un 4ème point d’activité, à placer entre le lavage et la cuisson : PRÉPARATION.

Le schéma ci-dessus est tiré du site de Mobalpa, qui parle d’un « losange d’activités » et souligne l’importance du plan de travail.

Mais en réalité, ce plan de travail a trois fonctions, et doit être divisé en 3 espaces très distincts  :

  • Le plan de dépôt  : à côté du frigo par exemple, pour sortir les ingrédients.
  • Le plan de préparation : entre l’évier et la cuisson : « 1/Je prends, 2/Je lave, 3/ Je prépare, et 4/ Je cuisine. Cet espace doit être suffisamment grand pour être confortable, vous ne devez JAMAIS coller l’évier sur la plaque de cuisson !
  • L’espace « small electro », assez distinct, pour ne pas encombrer le zone de préparation qui doit toujours être propre. Cet espace peut être divisé en 2 zones, pour accueillir un grille-pain, une bouilloire, une machine à café…

La crédence est une extension verticale du plan de travail et il serait erroné de se priver de son agencement 2/ La crédence : tout est à portée de main , surtout dans une petite cuisine !

C’est l’espace idéal pour décorer votre cuisine et y placer tout ce dont vous avez besoin sans encombrer votre plan de travail.

Après avoir habillé le mien d’un laminé en aluminium brossé ultra facile à nettoyer, je l’ai équipé

 :

  • un support à épices, pour que vous puissiez toujours les avoir à portée de main
  • de ma batterie de cuisine principale
  • un égouttoir, pour se libérer du plan de travail
  • et même un petit jardin aromatique !

Pour votre cuisine, je recommande généralement, si vous choisissez un socle sobre (tons neutres de façade et de comptoir), de vous amuser sur la crédence pour donner vie à cette « technique » chambre :

— carreaux décoratifs, peinture pour tableau noir…

— barre de crédence suréquipée

— épices, plantes aromatiques.

L’idée est de lâcher la crédence mais de laisser totalement vide (ou presque) le plan de travail, et d’éviter ceci :

(Oui, je sais, ça te pique les yeux.)

3/ Éclairage : à multiplier ! Si vous souhaitez faire de votre cuisine une pièce agréable, ne considérez pas l’éclairage de votre travail comme une option !

Vous aurez besoin d’une lumière générale, d’une lumière d’accentuation et d’une lumière d’ambiance. J’ai remarqué que le mélange de lumières (chaud/froid) est très appréciable et « sculpte » la pièce en mettant en valeur les différents espaces.

Dans ma cuisine, j’ai travaillé comme ça :

    • un pendentif aux couleurs chaudes centré sur la table à manger
    • 3 spots LED encastrés sous l’armoire supérieure éclairent le plan de travail d’un blanc
    • lumière

    • Pour compléter l’éclairage de l’évier, une applique murale a été ajoutée, une lumière jaune qui complète les LED de l’armoire haute
    • 2 spots halogènes sous le capot, illuminent la cuisson avec un jaune clair
    • Pour l’ambiance, la hotte est également un cube lumineux  ! Très agréable le soir.

Et oui ! Je suis toujours effrayé par le nombre d’experts en cuisine qui considèrent cela comme une « option ». L’emplacement des bacs doit être pensé dès le départ. 4/ La poubelle : planifiez le tri sélectif à partir de la conception de votre aménagement de cuisine

À la maison, j’ai d’abord commis l’erreur classique de placer la poubelle sous l’évier , avec seulement 2 poubelles jaunes/poubelles noires. Le bac « recyclable » fourni par le fabricant du bac était tellement ridicule que régulièrement, un sac supplémentaire était rangé sur le balcon : pas très gracieux !

Je me suis vite rendu compte qu’il fallait aussi un bac en papier et en verre. Ces déchets ne sont pas très « sales et malodorants », j’ai trouvé une place dans ma mini-buanderie derrière la porte :

Depuis, j’ai systématiquement planifié la réflexion de l’emplacement de 4 à 5 bacs (déchets non recyclables, emballages, verre, papier, compost) dans les études de mise en page.

Si vous avez peur de trop couper votre rangement, planifiez cet emplacement le plus près possible et accessible de la cuisine. Sur la terrasse attenante, vous pouvez placer un banc de coffre comme ceci :

(disponible ici)

Ou dans votre entrée, le verre et le papier discrètement dans 2 tiroirs sous un joli banc : (cliquez sur les images)

3 sacs dans ces trois tiroirs, et sautez ! ni vues ni connues, des poubelles super chics, et des déchets prêts à partir, déjà dans l’entrée !

Vous éviterez les sacs qui traînent « en attendant », ou pire encore… jettent, en paressant, votre papier et votre verre à la poubelle des matières non recyclables ! (Bonjour ?

Mais j’ai aussi réalisé que la poubelle n’était pas à sa place sous l’évier. Vous avez probablement en tête l’image de la personne qui fait la vaisselle, constamment dérangée par tous ceux qui viennent se débarrasser de leur assiette un par un. Cela peut être évité en plaçant simplement le bac à côté de l’évier. ) (Vous pouvez mettre sous l’évier les bacs les moins utilisés : verre et papier).

Quel est le verdict ? Avez-vous coché l’intégralité de votre liste de contrôle ?

Quels sont les points que vous avez pris en compte ou que vous avez oubliés ?

Si vous avez apprécié cet article, ou si vous avez choisi ne serait-ce qu’une idée, partagez-la : il peut être utile à d’autres !

Dans le prochain article, je vais partager avec vous quelques conseils de génie pour aménager une petite cuisine.

ARTICLES LIÉS